• LE PENCAK-SILAT

    Le silat est un art martial d'origine indonésienne, vraisemblablement de l'île de Sumatra.
    Il est également pratiqué aux Philippines, au Brunei, en Malaisie, à Singapour, dans le sud de la Thaïlande et plus généralement dans ce qu'on appelle le monde malais.
    Dans l'île de Java, il s'appelle Pencak. Pour cette raison, le nom officiel indonésien de cet art martial est "pencak-silat".
    Deux éléments différencient le silat de la plupart des autres arts martiaux asiatiques, du moins du karaté japonais et du taekwondo coréen.
    La première est l'existence d'une forme dansée du silat, que dans certaines régions d'Indonésie on appelle bunga ("fleur"), accompagnée d'une musique exécutée avec des instruments traditionnels.
    Une explication de l'origine de cette forme est l'interdiction imposée par les autorités coloniales hollandaises au XIXe siècle, de pratiquer les arts martiaux.
    Les formes dansées seraient donc à l'origine une façon de dissimuler la pratique du silat et du pencak.
    La deuxième différence est la dimension rituelle et religieuse du silat.
    Les styles suivant les régions sont fortement influencés par les animaux.
    Le silat est traditionnellement pratiqué sous une forme de combat rythmique avec des armes, des bâtons ou à mains nues.
    Il s’agit d’un exercice stylisé basé sur des séries d'enchaînements codifiés.

    A Bercy, 8 grands maîtres venus spécialement de Malaisie présenteront le Pencak-Silat.

     


    votre commentaire
  • Les Arts martiaux vietnamiens

    Ce sont des disciplines originaires du Vietnam. L’origine légendaire des premières formes du Vô-Viêtnam est attribuée à l’empereur Hùng Vuong, au Vème avant JC.

    Les arts martiaux vietnamiens se déclinent aussi bien avec des armes : l’épée, le bâton qu’à mains nues. Ils se caractérisent par des acrobaties spectaculaires : sauts renversés, coups de pied sautés, ciseaux.

    C’est l’Equipe de France qui représentera les Arts Martiaux Vietnamiens.





    votre commentaire
  • Le SHORIJI KEMPO

    Le Shōrinji Kempo offre plusieurs aspects ; la diversité des techniques qui sont enseignées associe des techniques proches du Karate, du Jūjutsu et de l'Aïkido, puisant principalement ses origines dans la boxe chinoise de Shaolin et dans le Jujutsu japonais. C’est un art fait tout autant de spiritualité que de martial. Au Japon, c’est l’un des arts martiaux le plus pratiqué.
    Depuis 1997, le Shorinji Kempo a fait son entrée au sein de la Fédération Française de Karaté (FFKDA) devenu le groupe "France Shorinji Kempo"(37 dojos).

    Descendant de l'une des cinq familles de Samurai originaires de l'île de Kyûshû, Maître Aosaka Hiroshi, 8e dan, sera à Bercy pour représenter le Shorinji Kempo.


    votre commentaire
  • NUNCHAKU

    Le NUNCHAKU est une arme du kobudo d’Okinawa. La puissance du nunchaku réside dans sa conception, agissant sur le même principe que le fouet. Le nunchaku reproduit une « onde » qui va augmenter la vélocité de l’attaque. Chaque coup est d’une grande rapidité et d’une grande force. Formé de deux ou trois morceaux de bois ou de métal et reliés par une chaîne, le nunchaku est pratiqué dans de nombreuses écoles d’arts martiaux.

    Cette année, C’est Claudio Alessi qui représentera le Nunchaku.



    votre commentaire
  • STENKA

    Le STENKA est un art martial russe très ancien dont on doit la renaissance à Maître Maistrovoy. C’est un combat de corps à corps. On dit qu’au Moyen-Age, les hommes pratiquant le STENKA se mesuraient des ours de 300 kg de plus qu’eux. Beaucoup de mouvements et de coups dans le combat du corps à corps russe s’inspirent de mouvements routiniers à l’époque du Moyen-Age : la coupe du bois, l’approvisionnement en herbe… Tous ces mouvements sont étudiés par le STENKA pour devenir efficaces et être optimisés dans la durée.
    Pour la petite histoire, la plupart des programmes fitness en Russie s’inspire du STENKA.

    A Bercy, Maître Maistrovoy et son équipe présenteront le STENKA. Maître Maistrovoy est président de la Fédération des Arts Martiaux de Russie, et professeur et responsable d’une chaire à l’Université d’éducation physique et de sport de Moscou.


    2 commentaires